COAT

Équipement embarqué
COAT – pour que le train comprenne le rail.

La numérisation ne cesse de progresser dans le domaine de l’équipement embarqué et les mises à jour nécessaires se multiplient. SmartRail 4.0 entend faciliter et accélérer la mise en place de nouvelles fonctionnalités afin de maîtriser les problèmes hautement complexes de disponibilité liés à la gestion d’architectures devéhicules non standardisées.

La numérisation offre bien des avantages: haut degré d’automatisation, fonctionnalités performantes, faible coût de développement de chaque fonction, possibilités d’évolution et d’adaptation à court terme. Mais elle s’accompagne également d’une grande interdépendance (ce qui pose la question de la compatibilité), d’une augmentation rapide du nombre de fonctions et d’un raccourcissement de la durée de vie des systèmes – c’est donc un vecteur inexorable de diversité et de dynamique.

Côté véhicule, le programme prévoit la réalisation de nombreuses fonctionnalités parmi lesquelles on peut citer l’ETCS Level 3, le standard FRMCS de transmission de données par radio, la balise virtuelle ou encore le contrôle mobile du trafic. SmartRail 4.0 souhaite mettre en place une architecture standardisée qui dissocie les acquisitions de matériel et de logiciels selon une approche fondamentalement nouvelle, inspirée de l’avionique et de l’industrie automobile.

Cette stratégie recèle un potentiel immense. La standardisation d’un équipement embarqué générique et des interfaces sur les véhicules permet de simplifier l’architecture, de réduire le nombre de composants différents ainsi que de diminuer les frais d’intégration et d’homologation. L’évolutivité s’en trouve considérablement simplifiée, d’où une baisse des coûts de mise à jour. Un système ouvert et standardisé est synonyme de transparence accrue et donc de progrès qualitatifs, ce qui se répercute sur la qualité de l’exploitation et sur la sécurité. Il est essentiel, pour les innovations appelées à voir le jour dans le cadre du programme SmartRail 4.0 et d’autres programmes ultérieurs, de pouvoir se fonder sur une plate-forme standardisée et ouverte pour l’introduction de nouvelles fonctions embarquées.